Ça s'est passé en Eure-et-Loir : XVIIIe siècle : période phare pour la Ferté-Vidame

Par eurelien.fr
//  Publié le
02-03-2021
//  Mis à jour le 03-03-2021
Temps de lecture : 3 min
aquarelle-plan-château-ferté-vidame

Ce très beau plan aquarellé offre un aperçu de la beauté du parc du château de la Ferté-Vidame.

On y aperçoit, en bas à gauche, le bourg et le château, entouré de ses pièces d’eau, pavillons et jardins à la française, reconnaissables à leurs parterres en broderie et à leur ordonnancement géométrique.

Au-delà, la majeure partie du plan représente les bois de la Ferté-Vidame et les sentiers qui permettent de les traverser. Ce plan fut dressé en 1835, peu après les grandes heures du domaine au temps du marquis de Laborde qui avait entrepris la rénovation du château et le réaménagement du parc à partir de la fin des années 1760 dans un style classique. Une première place-forte médiévale, existait à cet endroit dès le Xe siècle.

La propriété fut acquise au début du XVIIe siècle par un membre de l’illustre famille de Saint- Simon. Lorsqu’il hérita du domaine, le duc de Saint-Simon, auteur de célèbres Mémoires, finança d’importants travaux à partir de 1719. La ville de la Ferté-Vidame porte également la trace de ces réaménagements successifs.

Cédé en 1784 au duc de Penthièvre, le château fut ensuite détruit pendant la Révolution ainsi que d’autres bâtiments annexes, partiellement restaurés au début du XIXe siècle et classés monuments historiques dans les années 1970 et 1990. On peut aujourd’hui encore admirer ces ruines grandioses et profiter du parc pour d’agréables promenades.

aquarelle-plan-château-ferté-vidame

 

Les communes: 

A ne pas manquer dans l'actualite

RSA : le Département demande à l’état le respect de ses engagements
Le « Gros Chêne » de Meaucé labellisé
En route vers… l’autoroute !