Le Département anticipe ses aménagements pour plus de sécurité sur les routes

Par eurelien.fr
//  Publié le
02-12-2020
//  Mis à jour le 02-12-2020
Temps de lecture : 4 min

En partenariat avec l’entreprise Colas, le Département d’Eure-et-Loir s’est porté volontaire pour l’expérimentation de l’outil Anaïs. Un dispositif de collecte de données de conduite qui met en lumière les aménagements de voiries à réaliser sur le territoire. 

Avec un patrimoine routier de 7 500 km, le département d’Eure-et-Loir a fort à faire pour garantir la sécurité des usagers sur ses voies. Un enjeu crucial que la collectivité prend très au sérieux en investissant massivement sur les routes. Au total, plus de 90 millions ont été investis, depuis 2017, pour sécuriser l’ensemble du réseau.
Dans le cadre de cette politique de modernisation, le Département s’est doté d’un nouvel atout : l’outil Anaïs. Développé par l’entreprise Colas en partenariat avec Michelin Driving Data Intelligence, ce dispositif collecte des données de conducteurs volontaires, sur tout le territoire, qui permettent d’identifier des zones à risque sur les routes euréliennes. Une gestion préventive qui permet à la Collectivité d’anticiper les aménagements à réaliser.

1100 volontaires

anais-colasEn Eure-et-Loir, 1 100 personnes se sont portées volontaires pour partager leurs données de conduite et contribuer ainsi à un réseau routier plus moderne et sécurisé. Grâce à cela, le Département a déjà identifié 120 zones où des réaménagements de chaussées, de signalétique, de mobilier urbain ou encore de marquage au sol, sont programmés. 
Les communes: 

A ne pas manquer dans l'actualite

L’Eure-et-Loir mobilisé sur le front de la vaccination
« 30 % d’acquéreurs Franciliens en Eure-et-Loir »
Le charme de l’Eure-et-Loir agit sur les Franciliens