Partez à la découverte des parcs et jardins euréliens (3/3)

Par eurelien.fr
//  Publié le
03-03-2021
//  Mis à jour le 03-03-2021
Temps de lecture : 8 min
chateau-de-nogent-le-rotrou

Certains sont méconnus et méritent le détour, d’autres sont des pépites remarquables qui ont fait la renommée de notre département. L’Association des parcs et jardins en Région Centre (APJRC) a pour mission d’effectuer un inventaire de ces précieux espaces verts.
Retrouvez le dernier épisode de cette série de portrait sur les parcs et jardins emblématiques de notre département.

L’APJRC (Association des parcs et jardins en région Centre) existe depuis plus de trente ans et travaille à la préservation du patrimoine végétal en lien étroit avec la DRAC (direction régional des affaires culturelles). Sa mission est de protéger et améliorer les parcs et jardins de la région. L’association épaule ses adhérents par le biais de formations et incite le public à découvrir les espaces verts remarquables du territoire. Si des chercheurs s’attèlent à un inventaire scrupuleux des parcs et jardins, une attention toute particulière a été portée à l’Eure-et-Loir, qui révèle un art du jardin signifi catif de l’histoire de France. Un art peu commun fait pour attiser la curiosité des visiteurs. « Jardin médicinal, suspendu, avec fleurs, sans fleurs, en terrasse, en carré… », énumère Michelle Quentin, déléguée de l’association. « Beaucoup l’ignorent encore mais le département comporte son lot de surprises ». Du grandiose à l’intime, en passant par le poétique et l’oublié… Immersion dans les joyaux verts de l’Eure-et-Loir.

 

Carte Eure-et-Loir jardin

 

9. Parc du château Saint-Jean à Nogent-le-Rotrou

chateau-de-nogent-le-rotrou

 

C’est de l’imaginaire contemporain qu’est né le parc du château Saint-Jean de Nogent-le-Rotrou. Dans la haute cour, des arbres remarquables accueillent le visiteur (séquoia, cèdre de l’Atlas, chêne vert…). Dans la basse cour, des carrés thématiques ont été dressés et trouvent leur sens au gré d’actions pédagogiques. On y évoque toutes sortes de plantes mais aussi l’histoire avec le végétal traversant les époques.

Infos pratiques :

Place Emile-Maquaire, à Nogent-le-Rotrou.

Parc public, ouvert et gratuit.
Contact : 02.37.52.18.02 ou musee@chateau-nogentlerotrou.fr

10. Jardin des Six sens du moulin de la Bellassière

jardins de la bellassière

 

 

Ancien jardin de Madame de Pompadour, cet espace a été créé en 1750 autour d’un moulin pour embellir la perspective du château de Crécy, aujourd’hui disparu. Le Jardin des Six sens en est le vestige.
Depuis 2013, il est composé de plusieurs « chambres végétales ». Il propose une expérience multisensorielle originale. D’abord destiné aux personnes en situation de handicap, il est accessible à tous, pour des impressions partagées.

Infos pratiques :

2, chemin de la Bellassière, à Crécy-Couvé.

Site privé, possibilité de visiter sur rendez-vous.

Payant (gratuit pour les enfants de moins de 10 ans, 2 euros pour les enfants de plus de dix ans, et 5 euros pour les adultes).
Contact : 06.24.42.45.22 ou contact@corddd.com

11. Jardins du collège royal et militaire de Thiron-Gardais

jardin Thiron

 

En mémoire des cours d’arboriculture et de floriculture donnés aux élèves du collège de Thiron-Gardais, les jardins de cette perle du patrimoine eurélien sont passés entre les mains du célèbre paysagiste Louis Benech. Le résultat rappelle les équilibres et les raretés d’autrefois : les arbres fruitiers, le verger, la serre du XIXème siècle ou encore le petit bois et le labyrinthe de charmes.

Infos pratiques :

18, rue de l’abbaye, à Thiron-Gardais.

Site privé

Visite libre et gratuite du printemps à l’automne. De juillet à septembre, du mardi au dimanche de 10h à 18h ; en octobre, du mardi au vendredi de 10h à 18h et le week-end de 14h à 18h
Renseignements : 02.37.49.49.49 ou domaineabbaye@terresdeperche.fr

 

A ne pas manquer dans l'actualite

RSA : le Département demande à l’état le respect de ses engagements
Le « Gros Chêne » de Meaucé labellisé
En route vers… l’autoroute !